« La palette d’arômes et la diversité des saveurs, offre à chacun le plaisir d‘apprécier son Castillon »

Avec un dénivelé d’altitude de plus de 100 mètres, 3 grands types de terroirs font de Castillon une terre d’exception. Graveleux près de la rivière de la Dordogne, les sols argileux en pied de côteaux deviennent argilo calcaires puis calcaires sur les plateaux.

Nos valeurs

« Un vignoble à taille humaine »

230 familles de vignerons passionnés, engagés, tournés vers l’avenir et autant de personnalités à découvrir.

Des hommes et des femmes qui partagent les mêmes valeurs : respect du terroir, de l’environnement et amour du métier.

Des propriétés intimes de 10 hectares en moyenne offrant un contact privilégié avec le vigneron

Une appellation riche qui inspire de nouvelles vocations :

  • Des femmes exploitantes
  • Des œnologues de renoms
  • De jeunes entreprenants

« Un terroir reconnu pour sa qualité »

Issu du même plateau calcaire que Saint-Emilion, à l’est de Bordeaux, les vins de Castillon Côtes de Bordeaux profitent d’une situation géographique privilégiée avec une exposition plein sud et un dénivelé d’altitude de plus de 100 mètres.

Graveleux près de la rivière de la Dordogne, les sols argileux en pied de côteaux deviennent argilo calcaires puis calcaires sur les plateaux. 3 grands types de terroirs qui font de Castillon une terre d’exception

« Une nature préservée »

L’appellation qui compte un grand nombre de vignerons engagés dans une démarche environnementale, dont 25% en bio/biodynamie, a toujours été précurseur dans la protection de la nature. (1ère appellation bordelaise à mettre en place une station de traitements des effluents vinicoles en 2002) 

Les vignerons de Castillon Côtes de Bordeaux ont toujours préservé la biodiversité en respectant l’équilibre naturel entre zones boisées et parcelles de vigne.

Un patrimoine riche

Châteaux médiévaux, Eglises Romanes, Moulin, Vestiges de l'histoire de France

Les caractéristiques

« Les cépages »

Avec un dénivelé d’altitude de plus de 100 mètres, 3 grands types de terroirs font de Castillon une terre d’exception. Graveleux près de la rivière de la Dordogne, les sols argileux en pied de côteaux deviennent argilo calcaires puis calcaires sur les plateaux.

Cabernet-Franc
20%
Merlot
70%
Cabernet-Sauvignon
10%

Un terroir proche de Saint-Emilion

Situés à 45 km à l’est de Bordeaux, sur la rive droite, les Castillon Côtes de Bordeaux se situent dans la continuité des côteaux de Saint-Emilion

Quelques dates clés

Les origines

La vigne est plantée dans cette région depuis la plus haute Antiquité. Dès le IIe siècle, les romains y enracinent les premiers plants de « Vitis Biturica », et les écrits d’Ausone au IVe siècle nous permettent de savoir que le vin de ce vignoble était réputé jusqu’à Rome.

L’époque romaine

Les paysages du vignoble, enchaînements harmonieux de vallons, collines, bois et bosquets, sont le fruit d’une lente action de l’érosion maritime et fluviale.

Cette action, au fil des millénaires, a formé la grande richesse des sols et terroirs qui composent notre appellation.
Cette richesse géologique et des conditions climatiques idéales sont à l’origine de la diversité et de l’excellence des vins de l’appellation Castillon Côtes de Bordeaux.

Le Moyen Âge

« du Ve siècle au XVe siècle »

Le véritable essor viticole commence au Moyen-Age, avec notamment le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri Plantagenêt, la ville de Castillon devient ainsi une véritable ville portuaire et une importante forteresse est édifiée sur les bords de la Dordogne. Les chemins de halage et gabarres permettaient l’exportation de nos vins aussi bien vers l’Angleterre que vers la Hollande.

D’après Bernard Ginestet « Au XIIIe siècle, ces vins étaient fort estimés et se chargeaient par cargaisons entières à destination de l’Angleterre. Ils se distribuaient aussi localement au détail et constituaient la consommation de luxe de l’aristocratie bordelaise, alors que le vignoble médocain n’existait pour ainsi dire pas ».

1453

« la Bataille de Castillon »

Au Moyen âge, les vicomtes de Castillon, puissants personnages avaient un poids politique très important. Par le fait de mariages royaux, l’Aquitaine devint une riche province anglaise, attirant la convoitise des Rois français. Débuta un long conflit… la guerre de 100 ans.

En 1453, l’ultime bataille de la guerre de cent ans met fin à la domination anglaise après 300 ans de règne. Elle signe la mort du célèbre Général Talbot et la reconquête de l’Aquitaine par Charles VII.

Ainsi, Castillon reste le symbole de la fin de la présence anglaise.

Jusqu’en 1934

« Appellation « Près Saint-Emilionnais » »

Avant la création des Appellations d’Origine Contrôlée (AOC) en 1935, les vins produits dans cette région du Libournais furent longtemps commercialisés sous la dénomination « Près Saint Emilionnais ».

De 1935 à 2008

« Une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) »

Depuis 1935, avec la création officielle des zones d’Appellation, est née l’aire géographique de l’appellation, dénommée aujourd’hui « Castillon Côtes de Bordeaux ».

Le Syndicat Viticole des Côtes de Castillon a également été créé en 1935. Les vins issus du terroir des neuf communes étaient alors classés en « Bordeaux Supérieur Côtes de Castillon », puis « AOC Côtes de Castillon » de 1988 à 2008.

L’appellation Castillon-Côtes de Bordeaux doit son nom à la ville de Castillon la Bataille, ville riche en souvenirs historiques.

2008

« AOC Castillon Côtes de Bordeaux »

Depuis le millésime 2008, les Côtes de Castillon avec trois autres Côtes bordelaises (Blaye, Cadillac et Francs),  ont officialisé leur Union sous la dénomination commune de Côtes de Bordeaux tout en préservant l’identité spécifique de chacune des Côtes.